Recherche :
   

SYNTHÈSE SUR 1000 ANS D'HISTOIRE

1000 ans d’histoire pour présenter l’évolution de l’église :
Cliquer sur le titre de chaque colonne pour accéder au commentaire de la période.
Romane
Gothique
Renaissance
Contemporaine
Contemporaine
1010 à 1322
1322 à 1515
1515 à 1789
1789 à 1890
1890 à nos jours
 
La Guerre de Cent Ans
(1343-1453)
Les Guerres de Religion
(1550-1600)
La Révolution
(1789-1799)
La Seconde Guerre Mondiale
(1939-1945)
L’objectif est de présenter une vue synoptique sur 1000 ans de l’environnement existant à chaque période d’évolution de l’église, de lister les grands conflits.
Tous ces évènements ont engendré une évolution bénéfique pour aboutir au classement Monument Historique en 1992.
Pour chacune des 5 périodes composant l’évolution de l’église, vous aurez un développement sur 4 chapitres :
     Les Rois de France  ou  Président de la République 
             Les capétiens             
              Les Valois                  
              Les Bourbons             
              Les Orléans                
              1° République
              2° République
              3° République
              4° République
              5° République                    
    Le Clergé  - Les curés        
    Les Barons Marquis  ou  Maires de L’Aigle 
    Les Personnages illustres qui ont été de passage à L’Aigle 
 
Vie de Saint Martin – Patron de la Paroisse Extrait de documentation de la Ville de Tours.
      Martin légionnaire
Martin est né en 316 dans la province romaine de Pannonie dans la cité de Sabaria (actuelle Szombathely, Hongrie). Il passe son enfance à Ticinum (Pavie) en Italie où son père, tribun et païen, commande une légion en station. À l'âge de quinze ans, Martin entre dans la garde impériale à cheval puis est nommé Officier à Amiens. C'est à Amiens durant l'hiver 354, que Martin rencontre un pauvre et lui donne la moitié de son manteau. La nuit suivante, le Christ en songe lui apparaît, recouvert de la moitié de son manteau, et dit « C'est à moi que tu l'as donné ». Par la suite, Martin demande le baptême et quitte l'armée romaine.
     Martin « apôtre des Gaules »
Martin rencontre Hilaire, évêque de Poitiers. Ensemble, ils fondent en 360, le premier monastère de Gaule à Ligugé en Poitou. Martin le dirige pendant onze ans, jusqu'à son élection forcée à l'évêché de Tours en 371. Plébiscité par la population, Martin accepte malgré lui cette nouvelle charge. Fidèle à son principe de vie, il fonde sur la rive droite de la Loire un petit ermitage. Il continue de vivre dans le plus grand dénuement, vêtu, selon son biographe et disciple Sulpice Sévère, de vêtements simples et rustiques. Martin parcourt inlassablement la Touraine et fonde six paroisses : Langeais, Saunay, Amboise, Ciran, Tournon et Candes. C’est dans ce village, qui porte aujourd’hui son nom (Candes-Saint-Martin) qu'il meurt, lors d'une visite pastorale, le 8 novembre 397.
     Un saint très populaire
Pour le plus grand nombre, la charité d'Amiens est sans doute l'épisode de la vie de Martin le plus connu. Cet exemple de charité explique sans doute la popularité universelle d'un saint dont l'idéal de vie se caractérise par le partage, le dévouement aux pauvres et malades, et le renoncement aux biens matériels. L'apôtre des Gaules a eu une grande activité d'évangélisation des villes et des campagnes. Élu évêque de Tours en 371, il ne renonce pas à ses principes de vie ascétique et fonde un ermitage devenue la prestigieuse abbaye de Marmoutier. 
 
Bibliographie :
  Extrait de documentation de la Ville de Tours sur Saint Martin
  Extrait d’étude d’Architecte M. Daniel Lefevre
  Liste des curés de Saint-Martin (P. Labutte)
  Le site de la Ville de L’Aigle
  Relecture par Bruno Chambrier, Jean Luc Lebreton, et autres membres de l'Association



Haut de page   Imprimer cette page