Recherche :
   

L'’AIGLE ET SES SPÉCIFICITÉS

L'Aigle et son patrimoine                   Accès direct au site de la ville de l'Aigle sur "Patrimoine"

L'Aigle et son Tourisme                      

Accès direct au site de la ville de l'Aigle sur  "Tourisme"

Accès direct à la visite de ville de l'Aigle par l'Office du Tourisme, ci joint le support de présentation de l'intérêt de l'église Saint-Martin, pour une visite individuelle ou guidée par l'Office du Tourisme.

L'Aigle et la Tour de l'église (Tour et cloche de 1494-1499) soit plus de 500 ans

La  tour Saint-Martin est un joyau de notre cité avec notre château, actuellement hôtel de ville, construit sur les plans de MANSART Architecte de VERSAILLES, qui a réalisé également le château de Montigny 27, proche de L'Aigle.
 
Dans cette tour, nous pouvons admirer cette forêt de chêne qui constitue la charpente supportant les tonnes de bronze des 3 cloches. Cette charpente que l’on appelle le Beffroi, repose sur des saillies de pierre par sa base et n'est solidaire de l’ensemble que par cette base. Cela permet d’avoir une certaine souplesse de l’ensemble de la charpente sinon si elle était fixe - compte tenu du poids énorme des cloches et des vibrations de celles-ci -cela ébranlerait la maçonnerie, et au bout de quelque temps, le clocher risquerait de s’effondrer. Cette spécificité est peu connue.
 
Cette tour Saint-Martin fût construite en 4 ans, de 1494 à 1498, après la longue période de misère et de ruine amenée par la guerre de Cent ans. A cette occasion on fondit une énorme cloche de 4000 livres, la Porcienne. Les travaux furent menés sous les directives d'Arthur FILON Curé-Doyen de VERNEUIL SUR AVRE, (d’ailleurs, à VERNEUIL SUR AVRE, les deux architectures sont très ressemblantes).
 
A l’étage supérieur, nous pouvons voir les cloches « la Porcienne » l'une des plus anciennes cloches de FRANCE et peut-être même d’Europe. La Porcienne fût fondue au pied même de la tour Saint-Martin lors de sa construction, cette cloche pèse 4000 livres, et elle donne le « do ».
 
Les deux autres cloches sont récentes (1926) : Camille-Julie 2.650 kg, la plus grosse, donne le « si bémol » et Paule-Hélène la plus petite, 1.330 kg; donne le « ré ». La tonalité de ces 3 cloches donne une tierce : ré do si bémol, comme à la cathédrale de SEES.
Les cloches ont été reliées à l'ensemble horaire de l'église, les angélus sont automatiques, et l'horloge à quart fonctionne également avec ces cloches.
La Porcienne a son histoire ! La plupart des cloches de France, pour ne pas dire toutes furent fondues à la Révolution, celle-ci fût sauvée de la fonte par la confrérie de Saint-Porcien très influente à L'AIGLE à cette époque, ce qui nous a permis de la conserver dans notre clocher.
Au sommet de la tour, parcourir le chemin de ronde permet la vue d’un panorama splendide sur la ville. Dans un premier temps, nous découvrons :
- la tour de l'Horloge, c'est la seule partie qui reste de l'église primitive avec sa base en grison, pierre du pays. les toitures du château (Hôtel de Ville),
- l’église Saint-Jean,
- la gare et la ligne PARIS-GRANVILLE qui vous met L'AIGLE à 1 H 25 de PARIS,
- la place Boislandry (la Poste, la Caisse d’Epargne),
- la Médiathèque
- l'église Saint-Barthélemy. Aujourd'hui fermée au public, son origine est assez mal connue, la tradition fait remonter sa construction à 1115, (silex encastré de grison rougeâtre). Devant cette église Saint-Barthélemy vous avez la tombe de l'Abbé insermenté, VERDIERE qui émigra en Angleterre sous la révolution. Cette église desservie par les moines du prieuré de SAINT-SULPICE, permettait aux fidèles d'assister à l'office avant l'ouverture des portes de la ville, car L'AIGLE avait une enceinte fortifiée comme beaucoup de villes, et l'église Saint-Barthélemy se trouvait en dehors si bien que les Paysans qui voulaient de bonne heure assister à l'office pouvaient aller à l'église Saint- Barthélémy avant l'ouverture des portes de la ville.
- de nombreuses demeures de L’Aigle avec des spécificités.
 
La visite terminée, ne manquez pas de faire le tour de l'église par le Square Abbé GIRARD qui vous permettra d'admirer les sculp­tures de la tour. Cette tour Saint-Martin, en effet, est une véritable dentelle de pierre.



Haut de page   Imprimer cette page