Recherche :
   

LA RÉVOLUTION - PÉRIODE TRANSITOIRE

 Retour à la frise chronologique, pour changer de période

Période IV – Période transitoire / Contemporaine de 1789 à 1890
 
Romane
Gothique
Renaissance
Contemporaine
Contemporaine
1010 à 1322
1322 à 1515
1515 à 1789
1789 à 1890
1890 à 2014
 
La Guerre de Cent Ans
Les Guerres de Religion
La Révolution
La Seconde Guerre Mondiale
 
C’est la période « sombre » Destruction et Restauration             
 
1ère sous- Période : La Révolution
1789 à 1799. L'édifice devient tour à tour :
- Temple de la Raison et de l'être suprême
- Temple décadaire (cherche à instaurer une morale qui n'aurait pas besoin de religion)
- Lieu de réunion publique
- Entrepôt
Toutes les cloches sont fondues (sauf La Porcienne) à la demande de la Convention Nationale. Elle échappe pour la seconde fois à la destruction !
 
Laigle (orthographe jusqu’au 27 juin 1961) fut un chef-lieu de district durant la Révolution.
 
2° sous- Période : L’après Révolution – Consulat – 1er Empire – La Restauration - Monarchie de Juillet
XIX°    Travaux d'embellissement, (qui seront remaniés dans la période suivante !)
 
Les Rois de France       Période révolutionnaire - Premier Empire - Restauration - Monarchie de Juillet
1792 – 1814      République et Empire                                    
1814                   Louis XVIII
1824                   Charles X
1830 - 1848      Louis-Philippe Ier
 
Dirigeants sous les Républiques et le Second Empire   2ème République - Second Empire - 3ème République
1848                   Louis-Napoléon Bonaparte, président de la seconde République puis empereur des Français
1871-1873         Adolphe Thiers
1873-1879         Patrice de Mac Mahon
1879-1887        Jules Grévy
1887-1894        Sadi Carnot
 
Le Clergé  - Les curés   
1802    Barnabé Verdière (Retour) Pendant la Révolution, ayant refusé de prêter le serment constitutionnel, il dut se réfugier en Angleterre. Pendant ce temps l’église Saint-Martin devenait « Temple de la Raison » et le buste de Marat fut placé sur le Maître-autel. Il reprit son ministère pendant une vingtaine d’années et se retira dans une petite maison dont la rue porte maintenant son nom : rue Verdière. Il voulut être inhumé, par humilité, devant le portail de l’église Saint-Barthélémy, pour que les visiteurs foulassent sa dépouille. 
1822    Nicolas Hamel            Précédemment curé de Saint-Jean sous le Premier Empire et le dernier curé de Saint-Barthélémy avant la Révolution. Ayant également refusé le serment constitutionnel, il passa en Angleterre, où il publia une grammaire franco-anglaise qui connut de nombreuses éditions. L’historien Gabriel Vaugeois lui attribue le mérite "d’avoir doté à l’Aigle les Sœurs de la Miséricorde pour soigner les malades indigents".
1840    Laurent Préfontaine Il fit bâtir les deux ailes du presbytère pour loger les vicaires.
1870    Edouard Gontier En vertu du Concordat (1801) sa feuille de nomination porte la signature de l’Impératrice Eugénie, régente, Napoléon III, étant parti à l’armée du Nord.
Pendant l’invasion, les Allemands avaient exigé de L’Aigle trois otages : l’Abbé Gontier se présenta mais ne fut pas accepté.    
  
Les Maires de L’Aigle 
1790
Louis des Acres, Comte de L'Aigle
1791
Abbé Taillefer
1792
M. Savary
1793
François Saillard
1794
Bernard Richer
M. Savary
M. Richer Cubain
1795
Paul Théophyle Legrand de Bois Landry
M. Buquet
M. Bernicot Saint Clair
1796
M. Buquet
Pierre Ovide Souchey
1797
M. Vallée
1799
M. Pottier
1780
Paul Théophyle Legrand de Bois Landry
1815
Pierre Ovide Souchey
1830
Paul Amand Jacques Rossignol Ainé
1832
Louis Fleury
1834
Paul Amand Jacques Rossignol Ainé
1841
Ambroise Antoine de Caudecoste
1847
Auguste Marchand
1860
Athanase Mazier
1864
Jules Rouyer
1878
Adolphe Noché
1883
Frédéric Pinat
Augustin Boucher
1884
Adolphe Noché
 
Les Personnages illustres
1753 -1839     Gabriel Vaugeois, (Réf Wikipédia) prêtre jureur, puis défroqué devint magistrat et homme politique français. Retiré de la vie publique à la fin de l’Empire. Il s'installe à L’Aigle et s’occupe de recherches archéologiques, considéré comme "l’historien de la ville".
26 Avril 1803  Une météorite se fragmente au-dessus de la ville et une pluie de pierres (plus de 3000) tombe sur une zone de 600 ha entre L’Aigle et Glos-la Ferrière. Jean-Baptiste Biot prouvera l’origine extra-terrestre des météorites.
1799-1874      Comtesse de Ségur : auteur de roman « les petites filles modèles » (1858), « Les malheurs de Sophie » (1858), « Les vacances » (1859)
1833    Création de la Manufacture Bohin (Réf Wikipédia) par Benjamin Bohin. Lors de l’exposition universelle de 1889, l’entreprise reçoit une médaille d’or pour la qualité de ses produits : fabrication des aiguilles.
 



Haut de page   Imprimer cette page